L’Honneur d’être Musulman 23/01/2013 – Publié dans : Islam – Étiquettes : , , , ,

Tout musulman devrait être fier de porter ce titre de Musulman. En effet, alors qu’un titre quelconque a une portée dans cette vie mais pas dans l’au-delà, le titre de Musulman est aussi bien un honneur dans cette vie qu’un privilège dans l’au-delà.

Pour comprendre la portée de ce nom, il faut répondre à deux questions : quel est la signification du mot Musulman ? Et quel en est son origine ?

Définition du mot Musulman

Le dictionnaire Al-Muhît, écrit par Firûzabad (729H-817H) nous donne la définition suivante du mot Musulman : il désigne « celui qui est entré dans l’Islam ».

La définition du mot Islam étant la suivante : « Religion apportée par Muhammad Ibn ‘Abdullah Ibn Abdulmuttalib de la part d’Allah. Elle consiste à s’abandonner à Allah dans Son Unicité, à se soumettre à Lui dans toutes Ses recommandations et à rejeter toute forme d’association ainsi que les associateurs » (Ad-Dura As-Suniyya)  

C’est ainsi que juste en portant ce nom, le Musulman reconnaît que non seulement il est soumis à son Créateur et qu’il en est Son serviteur dévoué, mais également il rappelle à l’Humanité son devoir de servitude.

Origine du mot Musulman

Concernant la question de l’origine du mot musulman, laissons le Qur’ân nous la dévoiler :

« Et luttez pour Allah avec tout l’effort qu’Il mérite. C’est Lui qui vous a élus; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Ibrahîm, lequel vous a déjà nommés “Musulmans” avant [ce Livre] et dans ce [Livre], afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. Accomplissez donc la Salat, acquittez la Zakat et attachez-vous fortement à Allah. C’est Lui votre Maître. Et quel Excellent Maître ! Et quel Excellent soutien ! » (Al-Hajj, V78)

Le nom Musulman fut donc donné par Ibrahîm, le père des Prophètes, ce qui nous laisse déduire que ce nom date de plus de 5000 ans. Des générations se sont recouvertes de ce magnifique nom et nous sommes leurs héritiers, héritiers des Prophètes, des Messagers et des pieux. Il nous faut donc suivre leur voie : nous devons être les fruits de ces nobles racines.

Parmi nous, se trouvent ceux qui offriront des fruits resplendissants, d’un goût sucré et magnifiquement bon, d’un bel aspect et d’une odeur apaisante, tandis que d’autres, à l’inverse, ne produiront rien; chacun selon son attachement à la lumière divine qui l’atteindra : cette lumière qui nous donne vie et sans laquelle nous sommes perdus, faibles, ignorants, incapables de nous orienter et semblables à une plante qui serait laissée dans l’obscurité : rapidement affaiblie, elle se fanera pour mourir en silence.

La valeur du Musulman aux yeux d’Allah est telle que notre Prophète (sallalahu ‘alayhi wa sallam) nous a affirmé :

« L’anéantissement de la terre entière est meilleur pour Allah que de faire couler injustement le sang d’un Musulman»

(Rapporté par An-Nassaî, Ibn Majah, Al-Tirmidhî et authentifié par Al-Albânî.)

Nos ennemis ont bien compris l’origine d’où nous puisons nos forces : nous éloigner de cette source divinement lumineuse est notre mort assurée.

Tout Musulman se ressourçant du Qur’ân et de la Sunna représente à lui seul une mine d’or inépuisable. Même pauvre, celui-ci illumine tout ce qui le côtoie. Nos données sont différentes de celles des non-musulmans, et nos valeurs sont éternelles : contrairement aux leurs, elles perdurent dans le temps et rien ne les freine.

C’est ainsi que le Musulman œuvre pour son éternité, conformément aux commandements contenus dans le Qur’ân et la Sunna, et en prenant comme repères les pieux prédécesseurs.

Il se retrouvera, par la Miséricorde du Tout-Puissant, au Paradis, où coulent des ruisseaux de diverses sources, des sources d’eau, de lait, de miel et de vin… Parmi ces demeures, celles qui seront constituées de briques d’or et d’argent en alternance, et dont tout l’or du monde ne pourrait venir à bout d’une seule pièce constituant cette demeure…

Il nous faut nous baser sur la seule valeur juste, stable, réelle, fiable, constante, parfaite, pure, éminemment sage et sans faille, qui n’est autre que le Qur’ân, seule révélation restée sur terre pure et inaltérée ; elle est la Parole de notre Souverain Absolu.

« Eduquer ses enfants d’un point de vue islamique
L’histoire des Savants Musulmans volontairement occultée »