JIJEL, 1ère ville délivrée de la tyrannie espagnole par BARBEROUSSE (1514) 23/02/2020 – Publié dans : Notre Histoire – Étiquettes : , , ,

Ce texte, extrait des mémoires de Khayreddine Barberousse  relate la délivrance de la ville de Jijel, alors sous le joug de l’Empire espagnol :

“Alors que nous effectuions des sauvetages, amenant les rescapés andalous sur les côtes du nord de l’Afrique, un bateau de pêcheurs qui se trouvait sur le port nous apprit que les Génois s’étaient emparés depuis peu de Jijel et qu’ils y avaient bâti un château.

La foi qui nous enflammait pour notre religion nous inspira le désir d’arracher nos frères à la tyrannie des chrétiens. Par le moyen de ces mêmes pêcheurs, nous écrivîmes aux principaux habitants de Jijel, les enjoignant à se tenir prêts à se joindre à nous, lorsque nous serions en mesure d’attaquer ce fort.
Ayant disposé rapidement quelques pièces d’artillerie en vue d’attaquer le château, nous nous approchâmes de la plage voisine où nous opérâmes notre descente, ne laissant dans nos navires que le nombre nécessaire de marins pour les garder.

À notre approche, les habitants de Jijel et des environs se joignirent à nous. Tous réunis, nous allâmes mettre le siège devant le château où s’étaient retranchés les chrétiens. En peu de jours, nous parvînmes à établir une brèche et, à la tête de l’armée, je montai le premier à l’assaut. Les infidèles, consternés, ne se défendirent que faiblement et bientôt demandèrent quartier.

À cette occasion, je fis six cents esclaves et m’emparai d’un butin immense que je distribuai à tous ceux qui avaient pris part à cette victoire, ne faisant aucune distinction entre Turcs, Arabes et Berbères. Je m’occupai ensuite à réparer et à fortifier ce château et le remis en très bon état à la garde des habitants de Jijel…”

🚨“Autobiographie de Khayreddine BARBEROUSSE”
Disponible en précommande à prix exceptionnel de 13€ au lieu de 20€ sur notre site : https://albidar.com/boutique/autobiographie-de-khayreddine-barberousse/

« La supériorité de la langue Arabe
Présentation du livre “Autobiographie de Khayreddine BARBEROUSSE” »